Fromage de cajou à trancher [vegan]

Me voilà relancée dans la réalisation de fromages végétaux … la faute à Tambouille et délices qui m’a mis l’eau à la bouche avec ses deux dernières réalisations (que vous retrouverez ici et ).




Le fromage de cajou est devenu un classique à la maison, surtout sa version à tartiner. Et après la version « Faumage rôti de cajou & noix », je voulais tester une nouvelle variation : un fromage de cajou, cru, à trancher. Voilà qui est désormais fait ! Et à refaire encore et encore !

J’adore cette recette : elle est très facile à réaliser (un simple mixeur plongeant suffit) et le résultat est très goûteux avec une belle texture.

J’ai en fait réutilisé les ingrédients de mon fromage à tartiner, en variant les proportions et en ajoutant quelques-uns pour modifier texture et goût. Aussi, j’ai troqué le miso noir par le miso blanc à la saveur plus légère. La levure de bière (maltée) apporte un vrai bon goût fromager, mais si vous n’en n’avez pas, omettez-la simplement ! Tambouille n’en n’utilise pas par exemple dans ses recettes et elle semble se régaler :)

La fermentation se passe ici quelques heures à l’air, le fromage simplement entouré d’un torchon ! Mais ce n’est qu'une étape facultative : un simple passage au frigo pour faire durcir le tout sera très bien si vous êtes pressé :)


Pour la croûte, j’ai roulé le fromage dans un mélange de Gomasio / sésame (pour la texture et le goût) et de paprika (pour une jolie couleur). Mais faites selon vos envies, inspirations, placards – ce sera pour sur tout aussi bon !


Pour un fromage:
  • 120g de noix de cajou trempées au moins deux heures
  • 1 cc de purée d’amande (de votre choix – complète ici)
  • 1 cas de miso blanc
  • 1 cc vinaigre de cidre
  • ½ cc d’ail en poudre
  • 1 cas de levure maltée
  • ⅓ cc piment d’Espelette
  • 1 cc sel fin
Pour la croûte
  • Du Gomasio
  • Des graines de sésame
  • Du paprika
  1. Rincer et égoutter les noix de cajou (les miennes ont trempé une nuit entière au frigo).
  2. Mettre tous les ingrédients dans un récipient assez fin et haut puis mixer au mixeur plongeant jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  3. Déposer un torchon sur une passoire. Récupérer votre préparation (à l’aide d’une maryse pour bien racler les bords) et donner sa forme au fromage, comme vous pouvez avec vos mains. Pas d’inquiétude si vous n’arrivez pas à obtenir une belle forme, le fromage va durcir et vous pourrez le retravailler plus facilement ensuite.
  4. Déposer le fromage dans le torchon posé dans la passoire et recouvrir le fromage du torchon. Laisser ainsi fermenter 4-5 heures à l’air libre.
  5. Passé ce temps, mettre les épices composant la croûte dans une petite assiette. Reprendre votre fromage qui aura durci et le former comme bon vous semble. Le rouler ensuite dans les épices et placer au réfrigérateur pour quelques heures avant de le consommer.


CONSEILS

Vous pouvez conserver le fromage plusieurs jours au réfrigérateur. Testé jusqu’à 10 jours comme le conseille Tambouille et je confirme, toujours aussi bon :)


Il est possible que vous ne trouviez pas tous les ingrédients pour réaliser le fromage, pas de problème ! Vous pouvez le réaliser à votre façon :) Cela dit, je vous conseillerais tout de même d’utiliser l’association ail en poudre + levure maltée (de bière ou nutritionnelle) qui donne ce goût fromager caractéristique.  



Je n’ai pas mesuré la quantité des ingrédients de la croûte. Si comme moi il vous en reste après avoir réalisé le fromage, je vous conseille d’en parsemer sur vos pâtes / gratins / soupes !

Très bon weekend à tous !

Rose.

18 commentaires:

  1. Ahlala, ta recette me donne trop faim!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Oh lala, je fonds... Ce fromage me donne terriblement envie !
    Je n'ai pas encore vu de miso blanc, penses-tu que ça peut le faire avec un miso rouge de riz ?
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je pense, oui ! Tiens moi au courant :)

      Bises,

      Supprimer
  3. Oh génial ! Je suis super contente car cette recette me paraît très abordable. Tu as peut être lu mon article sur le miso blanc, je suis pas mal déçu car je le trouve vraiment trop doux à mon goût, mais en même temps, il apporte un goût à la crème que j'ai réalisé que j'imaginerais bien dans un faux-mage. Bon, écoute, la grande amatrice de fromage que je suis va tester très prochainement cette recette, le temps d'acheter des noix de cajou. Des bisous et merci pour ces beaux clichés !!!

    Des bisous !!!

    (http://cuisipat.com/le-miso-et-la-recette-dune-creme-aperitive/)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, oui ! Je me rappelle maintenant de ta recette que j'avais oubliée ! Il faut que je l'essaie !

      J'espère que les fromages végétaux te plairont :) Hâte d'avoir ton avis.

      Bisous !

      Supprimer
  4. Hmmm ça donne envie ! Je vais le partager sur ma page fb :)

    RépondreSupprimer
  5. Et moi je l'ai goûté ! :P
    Je confirme, il est (était) bon ce joli fromage !
    Gros bisous, Rose !

    RépondreSupprimer
  6. Sympa comme fromage, et il n'a pas l'air si difficile à faire. Il doit juste falloir un petit coup de main tout de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le trouve vraiment très facile à réaliser !
      Une fois le temps de repos passé, le fromage est très facile à modeler, vous ne devriez pas avoir de soucis :)

      Supprimer
  7. Haaaaaaaan, mais j'en veux !!!!!!!!!!!!! Il est juste trop beau ce petit fromage !!! Merci pour ce partage ! <3 de gros bisous ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :D Merci à toi Lili !

      Supprimer
    2. Et voilà, c'est réalisé !!! Tu nous as régalés !! <3 Un grand merci pour cette recette qui va devenir un classique à la maison. :D Bisous ! <3

      Supprimer
    3. Super ! Merci Lili, régalez-vous bien :)

      Supprimer
  8. bonjour,
    Oû trouve t-on du miso blanc ? merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Véronique,

      Désolée pour cette réponse tardive.
      Vous trouverez le miso blanc en magasin bio généralement.

      Bonne soirée,

      Supprimer