Confiture fraises-pruneaux, facile !

[Je vous préviens, beaucoup de blabla, je vous en voudrais pas si vous passez direct à la recette ;)]

Il y a des personnes qu’il est facile de connaitre à travers leurs mots, leurs idées, leurs actes. Marie, est une mère de famille active, généreuse, talentueuse…  Quelques mots alignés et vous voilà plongés dans une cuisine remplie de bonnes odeurs ; dans une salle à manger où règne un joli capharnaüm organisé par 6 jeunes estomacs affamés ; ou encore dans les ruelles d’une ville comme Nice, qui vous était jusque là totalement inconnue. Preuve en est son blog, que je vous invite à aller voir tout de suite maintenant, qui regorge de recettes inventives, goûteuses et saines.


Spécialiste des recettes à IG bas, Marie a décidé avec Delphine de lancer un concours à l’occasion de la sortie de leur dernier livre ; le thème étant tout naturellement « Plus de fruits, moins de sucre ! ». Pour moi qui attends avec des yeux pétillants l’arrivée de l’été pour dévorer nectarines, pêches, fraises et j’en passe, c’était parfait !


La plus belle façon de participer, je crois, était de réaliser mes premières confitures. Ca y est, j’ai osé sauter le pas, aléluia ! Car je dois vous avouer avoir grandi en entendant ma maman dire qu’elle ne faisait jamais de confitures car « elles ne sortaient jamais du pot ». Imaginez un peu la pression mise sur mes épaules ! A côté de cela, je me souviens des confitures à la rhubarbe de ma grand-mère dans lesquelles des gros morceaux de pruneaux étaient fortement convoités par mes grandes sœurs (moi j’aimais pas les morceaux, les petits n’aiment pas ça hein, j’étais normale rassurez moi ??). Et puis maintenant, j’ai les confitures de belle-maman pour me régaler (à qui je fais un bisou en passant d’ailleurs, je sais qu’elle me lit ;). Il m’arrive tout de même d’acheter des confitures du commerce, malheureusement beaucoup trop sucrées à mon goût – il est même dur pour moi de les avaler au petit-dej quand mes papilles sont encore toutes endormies.


Donc voilà, toutes les conditions étaient réunies pour que j’ose enfin me lancer ! Et vous savez quoi ? Faire des confitures, en fait, et bah c’est facile et en plus, c’est rapide !


Ah oui, mon côté petit chimiste voulait aussi plus que tout tester la stérilisation de pots ; pour que moi aussi j’arrive à produire ce fameux ‘ploc’ tant mystérieux il y a encore peu de temps. Maintenant je suis une grande et je m’empresse de transmettre mon « savoir » :) Ploc, ploc !

Pour 3 pots d’environ 175ml :

  • 500g de fraises (suédoises ici, un délice, encore !)
  • 6 pruneaux
  • 4 cas de sirop d’agave
  • 1 cc rase d’agar-agar


  1. [Facultatif] Si vous souhaitez stériliser vos pots en fin de recette, mettre une grosse casserole d’eau à bouillir (j’ai utilisé une marmite, de quoi faire tenir les 3 pots).
  2. Laver soigneusement les fraises, les équeuter, couper les plus grosses en morceaux et mettre tout ça dans une casserole. Y ajouter les pruneaux, éventuellement coupés en deux.
  3. Mettre sur le feu, saupoudrer de l’agar-agar, mélanger, porter à ébullition et faire cuire 10-15 minutes à feu doux – de quoi faire de petites ébullitions (et moi qui croyais qu’il fallait rajouter de l’eau … donc si vous vous posiez aussi la question, bah non, c’est même pas la peine, le jus se fait tout seul !)
  4. Après cuisson, ajouter le sirop d’agave, mélanger (j’espère que vous aimez les cuillères en bois toutes roses ?) et verser la confiture dans des pots soigneusement lavés et essuyés.
  5. Fermer hermétiquement les pots puis les déposer dans l’eau bouillante (le niveau de l’eau juste au dessous du couvercle suffit) et faire stériliser ainsi 10 minutes. Couper le feu et laisser les pots refroidir tranquillement dans l’eau encore chaude.


Et voilà, la conservation peut maintenant se faire à température ambiante pendant 1 an !

Si l’étape de stérilisation vous ennuie (moi elle m’amuse beaucoup au cas où nous ne l’auriez pas remarqué :p), il suffit simplement de verser la confiture brûlante dans les pots bien propres, de les fermer hermétiquement, de les retourner et de faire refroidir ainsi. Les confitures se gardent alors au frigo, pendant 1 mois.

DEGUSTATION

Fini les confitures trop sucrées ! Celle-ci est parfaite ! Je suis vraiment ravie du résultat qui va me permettre de savourer de bonnes confitures dès le réveil :) Même mon homme qui rallait après avoir su que j’avais mis du sirop d’agave a tout mangé s’est régalé !


Rien à redire à la texture : l’agar-agar, pourtant souvent délicat à doser convient parfaitement ici – l’effet « confiture » est garanti !


On a fait une belle fête à nos pots avec quelques crêpes ce weekend. Elles sont également parfaites sur un bon morceau de pain magique aux graines, sur quelques scones ;) ou même à la cuillère, chut !


CONSEILS

Lancez-vous ! Et faites en direct avec 1kg de fraises car ça part extrêmement vite, surtout avec ces gros morceaux de fruits (oui, maintenant j’aime les morceaux !). Le côté économique n’est pas à négliger non plus : bien moins chères et bien meilleures que dans le commerce, de quoi faire s’évanouir vos derniers doutes :)

Un petit conseil pour une meilleure conservation : plongez vos pots de confiture vides dans l'eau bouillante dès le début de la préparation et essuyez-les avec un torchon bien propre avant de les remplir de confiture.

Je n’ai pas voulu ajouter d’épices à la confiture afin pouvoir savourer pleinement le goût des fraises (juste quelques pruneaux pour m’offrir une cure de jeunesse en voyageant dans le temps) mais vous pouvez tout à fait rajouter vanille, fève tonka, cardamome, ou autre pour varier les plaisirs.


Et puis, maintenant que j’ai osé, je vais en refaire vite et m’offrir le luxe de déguster toute l’année mes fruits d’été préférés sans que leur saveur ne soit masquée par une montagne de sucre. Quelle découverte, me voilà conquise.

Un grand merci Marie et Delphine pour votre thème ! 


(Mion, j’attends ton article, vite !!)

Rose.

19 commentaires:

  1. Super appétissante cette confiture ! Je n'aurais jamais pensé à y mettre des pruneaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laura ! Les pruneaux apportent une petite touche d'originalité et se marient très bien avec les fraises, je suis contente :)

      Supprimer
  2. pas facile de faire de la confiture de fraises qui se tienne sans une tonne de sucre! très bonne idée l'agar agar et les pruneaux aussi, bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Louise :) La texture est vraiment satisfaisante oui :) A refaire très vite :D

      Supprimer
  3. Génial !!! J'ai une question concernant la conservation : sachant que c'est le sucre (en général au moins 50% en poids) dans les confitures qui permet de les conserver longtemps, qu'en est-il de ces confitures super allégées ? J'avais déjà entendu dire que les confitures à l'agar-agar se gardaient beaucoup moins longtemps que les classiques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je m'y connais pas des masses sur la question mais ce que j'ai lu, sur la stérilisation maison avec des confitures un peu moins sucrées, c'est qu'on peut les garder 1 an (contre plusieurs années pour celles qu'on trouve dans le commerce).
      Pour l'agar-agar, je ne sais pas du tout quels sont les impacts sur la conservation par contre. Tu me poses une colle ! Je dois filer mettre mon dernier pot au frigo tu penses ?? :o

      Supprimer
  4. dommage, je ne suis pas fan de pruneaux :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh zut :/ Des dattes à la place peut-être ?
      Sinon, juste des fraises c'est très bien aussi :D

      Supprimer
  5. Un grand bravissimo pour cette 1ère expérience "confituresque"! Très bonne idée cette association, j'y aurais jamais pensé! Je crois que ma participation va être fortement compromise =/ On vient à peine de finir les travaux de la cuisine ^^ Mais alors, quelle cuisine! Un gros gros billet (au moins aussi long que mon nouveau plan de travail ><) est à venir!
    Pour le moment, je m'en vais organiser mes placards :)
    Gros bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roh mais non mais non !! T'aurais fait de super-mimis-jolis ptits pots je suis sure !
      Bon tant pis, je vais me consoler avec l'article sur la cuisine de château alors :)

      Supprimer
  6. Hummm, quelle délicieuse confiture, et aussi quelle superbes photos!!!
    Merci Rose, et un grand bravo d'avoir "sauté le pas"... Je suis sûre que tes confitures sont "sorties des pots" là ;) ;) ;)
    Très gros bisous,
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie !
      J'ai gardé un pot précieusement mais je crois qu'il va y passer avec des crêpes ce weekend :D On va se régaler !!
      De grosses bises :)
      Rose

      Supprimer
    2. Et oui ! Pas de problème pour la sortie des pots, la texture était parfaite :D Plus qu'à en faire à ma maman ;)

      Supprimer
  7. Super idée ces pruneaux dans la confiture de fraises. En effet, pas facile d'obtenir la bonne texture avec les fraises. Je viens d'en rater une fraise/rhubarbe, elle servira de coulis pour le fromage blanc... Félicitations à vous!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Céline !
      Mince alors, je ne savais pas que je m'étais confrontée à un fruit difficile à confiturer ! J'ai eu beaucoup de chance alors :D
      (Fraise-rhubarbe, j'adore !)

      Supprimer
  8. je ne dirai plus jamais que faire des confitures, c'est mémère! :)

    RépondreSupprimer
  9. Hello,

    Je viens de tester en remplaçant les fraises par du melon et les pruneaux par des figues trempées dans du thé earl grey, la recette est juste parfaite.
    Je la poste tout à l'heure (le temps de faire une jolie tartine :D)
    Merci pour cette jolie idée

    Na

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Na pour ce retour ! Et très belle version, bravo :) C'est vrai que c'est déclinable à l'infini ! Vraiment contente que ça vous ait plu :)

      Supprimer